Skip to content

Page Tags : court métrage

TAM-TAM : À films Ouverts 2019

Comme chaque année, TAM-TAM vous emmène au cœur du festival À Films Ouverts organisé par l’asbl Média Animation dans le cadre de la Journée internationale de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale. Un festival qui permet de débattre autour de l’interculturalité et du racisme à travers des productions audiovisuelles variées, créatives et singulières. À Films Ouverts, c’est aussi un concours de courts-métrages dont voici les films lauréats présentés par les porteurs de chaque projet.

Tam-Tam : Où sont les Belges ?

« Où sont les Belges ? ». C’est le titre d’un film d’animation réalisé par des femmes originaires de Turquie, d’Arménie, d’Europe de l’Est, toutes habitantes des communes de Schaerbeek et Saint-Josse-Ten-Noode à Bruxelles. Ces femmes pensaient qu’en venant habiter en Belgique, elles côtoieraient beaucoup de Belges… Or, elles en connaissent et en rencontrent très peu ! Elles ont donc cherché avec humour à comprendre pourquoi. Et où ils se cachaient !

Tam-Tam : Féminisme(s) : un combat commun

Les mondes médiatiques, politiques ou associatifs parlent souvent de racisme et de sexisme comme de deux notions séparées. Mais il existe pourtant des personnes qui souffrent de l’un comme de l’autre : les femmes issues des minorités. Féminisme(s) : un combat commun c’est un court métrage proposé par BEPax, le CCIB et GSARA. On y découvre des femmes qui questionnent et relisent les textes sacrés à travers le prisme de l’égalité des genres. Également, outil pédagogique pour les enseignants du secondaire.

Tam-Tam : À Films Ouverts 2018

Un TAM-TAM « version longue » qui nous emmène au cœur de la treizième édition du Festival À Films Ouverts organisé par l’asbl Média Animation dans le cadre de la Journée Internationale de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale. Comme chaque année, ce festival nous invite à nous questionner et à débattre autour des questions liées à l’interculturalité et au racisme à travers des productions audiovisuelles créatives et singulières. À films Ouverts fait également l’objet d’un concours de courts métrages qui offre la possibilité à tous, petits et grands, amateurs ou professionnels, de s’exprimer sur la question de la tolérance, du vivre ensemble, du dialogue interculturel et de la lutte contre les préjugés. Cette semaine, on vous propose de découvrir quelques-uns des courts métrages lauréats de cette édition 2018.

Tam-Tam : Belle rencontre avec Pauline Lemaire

Pauline Lemaire est une personnalité incontournable lorsque l’on parle de la permaculture humaine. Cette semaine TAM-TAM vous emmène à la découverte de cette philosophie de vie, de cette boite à outils qu’est la permaculture appliquée aux relations entre êtres humains.

Une rencontre qui nous interroge, nous questionne sur notre relation à nous même, notre relation aux autres et à la nature.

Tam-Tam : Belle Rencontre avec Dick Annegarn

Auteur-compositeur et interprète, Dick Annegarn est l’invité de notre belle rencontre. Cet amoureux de « l’oraliture » s’est lancé avec « Les Amis du Verbe » dans le collectage de chansons de nos enfances sous la forme de vidéos. A bord d’une caravane, ils sillonnent villes et villages de la francophonie et vont à la rencontre d’habitants qui leur fredonnent chacun les refrains qu’ils entonnaient étant petits. Le résultat de cette grande opération de collecte donne lieu à une chaine YouTube « La Chaine du Verbe ». Dick Annegarn entend ainsi sauvegarder et partager une tradition et un patrimoine qui lui sont chers. Et ce ne sont pas, pour lui, uniquement les chansons qui sont importantes dans ce projet mais bien ce que chacun en fait, comment chacun se les approprie, les réinvente et les chante ! C’est là toute la richesse de l’oraliture !

Tam-Tam : L’or équitable c’est quoi ?

Quand on achète un bijou en or, on n’est pas toujours conscients de la façon dont l’or de ce bijou est extrait. De manière générale les conditions d’hygiène et de sécurité dans les mines sont effroyables, fragilisant et affectant directement les populations qui y travaillent. L’extraction minière industrielle rejette énormément de déchets toxiques et détruit l’environnement. Face à ce constat, certaines mines au Pérou, en Colombie et en Équateur se sont engagées à certifier que l’or qui est en extrait est équitable…