Skip to content

Page Tags : Education

TAM-TAM : Belle rencontre avec Josef Schovanec

Belle rencontre avec Josef Schovanec, polyglotte, docteur en philosophie, écrivain reconnu et chroniqueur à la radio. Diagnostiqué autiste à l’âge de 21 ans, cela fait des années que Josef Schovanec milite pour la dignité des personnes atteintes d’autisme et questionne les notions de marginalité et de « normalité » au sein de notre société.

TAM-TAM l’a rencontré au Musée des Instruments de Musique à Bruxelles.

TAM-TAM : Des Ateliers pour NOS avenirs

Cette semaine dans TAM-TAM, cap sur TADA, une école du week-end que fréquentent des centaines de jeunes Bruxellois issus de quartiers défavorisés pendant trois ans. L’objectif est de motiver les jeunes à croire en eux, à aborder le monde avec davantage de confiance et d’élargir leurs perspectives d’avenir.

TADA prône l’égalité des chances pour tous les jeunes à travers l’organisation d’ateliers animés par des professionnels bénévoles comme des médecins, cuisiniers, avocats, infirmiers…

TAM-TAM : Une boulangerie artisanale vraiment différente

En poussant la porte de la maison Farilu dans le quartier de Boitsfort à Bruxelles, vous êtes accueillis par des odeurs gourmandes et les sourires rayonnants de 15 jeunes adultes porteurs de déficience intellectuelle modérée qui s’activent dans les divers ateliers.

Du lundi au vendredi dès 8 heures, bandanas sur la tête et tabliers noués, accompagnés par une boulangère/pâtissière et des éducateurs, ils défournent les pains, travaillent le chocolat, confectionnent pâtisseries, biscuits et autres délicatesses sucrées ou salées.

TAM-TAM : Capitalisme, ceci n’est pas un musée

TDM s’intéresse à une initiative inédite : le musée du capitalisme. Un groupe de jeunes adultes bénévoles a décidé de créer un musée dédié à ce système économique qui nous gouverne. A l’instar du musée du communisme à Prague, ces jeunes veulent informer et questionner notre modèle économique. Car, si le terme « capitalisme » est connu de tous, ce qu’il signifie concrètement, la manière dont il impacte notre quotidien, dont il régit notre société n’est, par contre, pas toujours comprise et cernée par tous. Ce groupe de jeunes s’est donc formé et a élaboré une exposition itinérante, engagée mais non partisane, dans le but de permettre de mieux comprendre, d’aiguiser notre conscience du monde de retrouver du pouvoir en comprenant mieux la société dans laquelle nous évoluons et donc les manières dont on peut agir dedans. S’informer, débattre, devenir conscient des choses qui nous entourent, voilà les préalables sur lequel le musée du capitalisme travaille pour permettre à tous d’être toujours plus citoyen.

TAM-TAM : Les écoles de devoirs : Un coup de boost dans le cartable

En Belgique, 10% des adultes sont illettrés. Ce Tam-Tam met en lumière le grand travail effectué au sein des écoles de devoirs pour (re)connecter les enfants au monde de la lecture dès le plus jeune âge. Comment intéresser les enfants aux livres ? Et surtout comment faire en sorte qu’ils s’épanouissent et y trouvent du plaisir. On y découvre les mille et une façons de « lire ».

Tam-Tam : Badiane, un pas vers l’inclusion

Louise est une petite fille de 2 ans et demi aux yeux charmeurs et malicieux. Depuis le mois de janvier, elle passe ses journées au Centre « Les Perce-Neige », un service d’accueil pour les enfants polyhandicapés. Avant d’être accompagnée par une équipe multidisciplinaire et spécialisée au sein du Centre « Les Perce-Neige », Louise a été accueillie presque deux ans à la crèche « Les P’tits Biloux », une crèche ordinaire, non spécialisée. Au fil de ces deux années, les puéricultrices découvrent les besoins spécifiques de Louise.

Tam-Tam : L’homosexualité, parlons-en à l’école

En 2018, le quotidien des jeunes homosexuel-le-s et bisexuel-le-s est encore souvent empreint d’exclusion, de violence et de préjugés. La chape de plomb qui repose toujours sur ce sujet ne fait que favoriser l’ignorance. Lutter contre l’homophobie, c’est d’abord en parler ! Depuis 2013, les bénévoles du GrIS , un groupe d’intervention scolaire, rencontrent les élèves des écoles secondaires de Belgique francophone pour parler de la diversité des orientations sexuelles et répondre à toutes les questions que celles-ci peuvent susciter chez les jeunes.

Plus de 10 000 élèves dans plus de 550 classes ont déjà été sensibilisés par le GrIS en Belgique francophone.