Production : C’est quoi les migrations ?

PROJET VIDÉO PARTICIPATIF

« C’EST QUOI LES MIGRATIONS ? »

2018

Une vidéo de sensibilisation

L’École Maximilien est un des pôles de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés qui joue un rôle principal dans la défense des droits des migrant.e.s. Informer et sensibiliser aux questions de la migration et de l’accueil dès le plus jeune âge fait partie des missions importantes de l’École. Les demandes d’animations au sein des écoles primaires et secondaires sont nombreuses, notamment depuis que l’École a reçu le Premier Prix des Droits de l’Enfant en novembre 2017 pour son travail d’accompagnement auprès des enfants issus de l’immigration.

Nadia Echadi, enseignante et coordinatrice de l’École Maximilien décide alors de créer une vidéo de sensibilisation sur la migration et l’exil qui servira d’outil et de support pédagogiques aux enseignants lors de leurs animations en classe et au-delà.

La vidéo aborde les causes et les conséquences de la fermeture des frontières, décrypte les enjeux de l’accueil et déconstruit les images négatives véhiculées sur les migrants et sur l’exil. Elle est aussi l’introduction d’un jeu de société sur le parcours migratoire, créé par l’École Maximilien et utilisé dans le cadre des animations.

Pour les enfants, dès 6 ans et les adultes.

Réalisation  

Le scénario a été écrit par Nadia Echadi inspirée des paroles et réflexions des enfants qu’elle côtoie au quotidien. Le texte est interprété par Rania, Mathis, Salah, Mariam et Quentin, âgés de 12 ans lors du tournage. Ils ont participé activement à la création de la vidéo : idées créatives, appropriation du texte et ajouts, enregistrement des dialogues, dessins et découpages.

Le film « C’est quoi les migrations ? » a été produit et réalisé par TDM. Le tournage s’est déroulé lors d’une semaine de stage dans les locaux de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés en juillet 2018. Durant cette semaine, les enfants se sont familiarisés avec les enjeux de l’accueil, ont échangé en groupe sur la thématique et ont réfléchi sur leurs capacités d’action pour changer les mentalités et agir.

Une vidéo de sensibilisation réalisée avec des jeunes en partenariat avec l’École Maximilien de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés pour déconstruire les stéréotypes sur la migration. Une initiative de Nadia Echadi, coordinatrice de l’École Maximilien.

Un outil pédagogique

Vous souhaitez donner une animation à partir de la vidéo en classe ou hors scolaire ? Vous avez donné une animation à partir de la vidéo ?
Avec quel public l’avez-vous regardée ?
Quelles réactions la vidéo a-t-elle suscitées chez votre public ?
Quelle animation avez-vous donnée ?

Contactez-nous & donnez-nous vos retours :

L’École Maximilien

L’École Maximilien a vu le jour en 2015 en plein milieu du Parc Maximilien, point de repère pour les migrants qui arrivent à Bruxelles, près de l’Office des Étrangers. La Plateforme Citoyenne dénonce et veut combattre les politiques migratoires belges et européennes actuelles et rappelle que le droit de vivre dans la dignité appartient à tou.te.s.

VIDÉO PARTICIPATIVE

« C’est quoi les migrations ? »

2018

Une vidéo de sensibilisation réalisée avec des jeunes en partenariat avec l’École Maximilien de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés pour déconstruire les stéréotypes sur la migration. Une initiative de Nadia Echadi, coordinatrice de l’École Maximilien.

Une vidéo de sensibilisation

L’École Maximilien est un des pôles de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés qui joue un rôle principal dans la défense des droits des migrant.e.s. Informer et sensibiliser aux questions de la migration et de l’accueil dès le plus jeune âge fait partie des missions importantes de l’École. Les demandes d’animations au sein des écoles primaires et secondaires sont nombreuses, notamment depuis que l’École a reçu le Premier Prix des Droits de l’Enfant en novembre 2017 pour son travail d’accompagnement auprès des enfants issus de l’immigration.

Nadia Echadi, enseignante et coordinatrice de l’École Maximilien décide alors de créer une vidéo de sensibilisation sur la migration et l’exil qui servira d’outil et de support pédagogiques aux enseignants lors de leurs animations en classe et au-delà.

La vidéo aborde les causes et les conséquences de la fermeture des frontières, décrypte les enjeux de l’accueil et déconstruit les images négatives véhiculées sur les migrants et sur l’exil. Elle est aussi l’introduction d’un jeu de société sur le parcours migratoire, créé par l’École Maximilien et utilisé dans le cadre des animations.

Pour les enfants, dès 6 ans et les adultes.

Réalisation  

Le scénario a été écrit par Nadia Echadi inspirée des paroles et réflexions des enfants qu’elle côtoie au quotidien. Le texte est interprété par Rania, Mathis, Salah, Mariam et Quentin, âgés de 12 ans lors du tournage. Ils ont participé activement à la création de la vidéo : idées créatives, appropriation du texte et ajouts, enregistrement des dialogues, dessins et découpages.

Le film « C’est quoi les migrations ? » a été produit et réalisé par TDM. Le tournage s’est déroulé lors d’une semaine de stage dans les locaux de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés en juillet 2018. Durant cette semaine, les enfants se sont familiarisés avec les enjeux de l’accueil, ont échangé en groupe sur la thématique et ont réfléchi sur leurs capacités d’action pour changer les mentalités et agir.

Un outil pédagogique

Vous souhaitez donner une animation à partir de la vidéo en classe ou hors scolaire ? Vous avez donné une animation à partir de la vidéo ?
Avec quel public l’avez-vous regardée ?
Quelles réactions la vidéo a-t-elle suscitées chez votre public ?
Quelle animation avez-vous donnée ?

Contactez-nous & donnez-nous vos retours :

L’École Maximilien

L’École Maximilien a vu le jour en 2015 en plein milieu du Parc Maximilien, point de repère pour les migrants qui arrivent à Bruxelles, près de l’Office des Étrangers. La Plateforme Citoyenne dénonce et veut combattre les politiques migratoires belges et européennes actuelles et rappelle que le droit de vivre dans la dignité appartient à tou.te.s.