Tam-Tam : De l’aide à l’action sociale, évolution des CPAS

DE L’AIDE A L’ACTION SOCIALE, ÉVOLUTION DES CPAS

Le CPAS, Centre Public d’Action Sociale, fête cette année ses quarante années d’existence. A cette occasion, l’antenne namuroise du CPAS organisait une exposition : « Pauvres de nous ». Télévision du Monde a accompagné la mise en place de ce projet qui met en lumière l’évolution de ce service public et de l’action sociale. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Quelle est la réalité des CPAS à l’heure actuelle ? La réponse dans Tam-Tam !

IOS

Android

FICHE PÉDAGOGIQUE

Résumé

 

Le CPAS, Centre Public d’Action Sociale, fête cette année ses quarante années d’existence. A cette occasion, l’antenne namuroise du CPAS organisait une exposition : « Pauvres de nous ». Télévision du Monde a accompagné la mise en place de ce projet qui met en lumière l’évolution de ce service public et de l’action sociale. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Quelle est la réalité des CPAS à l’heure actuelle ? La réponse dans Tam-Tam !

Nos Intentions

 

Cette exposition intitulée « Pauvres de nous. Actions sociales à Namur hier et aujourd’hui » est proposée par le Centre public d’action sociale de Namur à l’occasion du 40e anniversaire de la loi organique du 8 juillet 1976 des Centre publics d’Action sociale, acte de naissance des CPAS. Elle retrace l’histoire des pauvres à Namur avant la Révolution française et après celle-ci pour les périodes française et actuelle. Elle s’articule autour de deux axes. Le premier concerne les institutions d’aide aux pauvres et leur évolution dans le temps. Le second prend comme angle d’approche les groupes précarisés : les enfants, les malades, les étrangers, les pauvres, les personnes âgées. L’équipe de « Télévision du Monde » souhaitait, à travers ce reportage, saisir les grandes évolutions de l’appréhension de la pauvreté par les pouvoirs locaux, communes et centres publics de l’action sociale.

 

Pistes de réflexions

 

  • Quelle est l’évolution de la perception de la pauvreté par les acteurs des communes et CPAS ?
  • Quelles ont été les progressions des aides apportées aux pauvres ?
  • Comment est définie l’image des pauvres ? A-t-elle évolué ?
  • Quelles sont les limites et les difficultés face à la pauvreté aujourd’hui ?
  • La notion « d’éradication » de la pauvreté est-elle évoquée ? Pourquoi à votre avis ?
  • Es-tu concerné par la pauvreté ? Les citoyens et/ou le monde associatif agissent-ils aussi en faveur des démunis ? Dans ton quartier, ton village, les connais-tu, peux-tu les retrouver et identifier leurs actions ?

FICHE PÉDAGOGIQUE

Nos Intentions

 

Cette exposition intitulée « Pauvres de nous. Actions sociales à Namur hier et aujourd’hui » est proposée par le Centre public d’action sociale de Namur à l’occasion du 40e anniversaire de la loi organique du 8 juillet 1976 des Centre publics d’Action sociale, acte de naissance des CPAS. Elle retrace l’histoire des pauvres à Namur avant la Révolution française et après celle-ci pour les périodes française et actuelle. Elle s’articule autour de deux axes. Le premier concerne les institutions d’aide aux pauvres et leur évolution dans le temps. Le second prend comme angle d’approche les groupes précarisés : les enfants, les malades, les étrangers, les pauvres, les personnes âgées. L’équipe de « Télévision du Monde » souhaitait, à travers ce reportage, saisir les grandes évolutions de l’appréhension de la pauvreté par les pouvoirs locaux, communes et centres publics de l’action sociale.

 

Pistes de réflexions

 

  • Quelle est l’évolution de la perception de la pauvreté par les acteurs des communes et CPAS ?
  • Quelles ont été les progressions des aides apportées aux pauvres ?
  • Comment est définie l’image des pauvres ? A-t-elle évolué ?
  • Quelles sont les limites et les difficultés face à la pauvreté aujourd’hui ?
  • La notion « d’éradication » de la pauvreté est-elle évoquée ? Pourquoi à votre avis ?
  • Es-tu concerné par la pauvreté ? Les citoyens et/ou le monde associatif agissent-ils aussi en faveur des démunis ? Dans ton quartier, ton village, les connais-tu, peux-tu les retrouver et identifier leurs actions ?